top of page

Yúnnán Bái Yào (云南白药) Remède blanc du Yúnnán

Utilisé pour soigner les traumatismes et lésions depuis plus de 100 ans, Yúnnán Bái Yào (云南白药) Remède blanc du Yúnnán est l’un des remèdes chinois prêts à l’emploi (zhōng chéng yào 中成药) le plus connu au monde, considéré comme « un trésor de Chine (Zhōng huá guī bǎo 中华瑰) » et la « panacée de la traumatologie (shāng kē shèng yào 伤科圣药) ».


Étant un remède breveté (chéng yào 成药), Yúnnán Bái Yào (云南白药) n’appartient pas à la littérature médicale chinoise classique. Le site officiel du fabricant nous apprend que le Yúnnán Bái Yào (云南白药) a été conçu par Qū Huàn Zhāng (曲焕章) (1880-1938), un médecin chinois du Yúnnán (云南). Qū Huàn Zhāng (曲焕章) était médecin spécialisé en traumatologie. Il a étudié auprès du célèbre médecin taoïste Yáo Hóng Jūn (姚洪钧) et a développé la formule du Bǎi Bǎo Dān (百宝丹) (déjà appelé " Bái Yào (白药)") en 1902. C'est en 1916 que Qū Huàn Zhāng (曲焕章) dépose sa formule auprès du Centre de Santé du département de police de la province du Yúnnán (云南). C'est notamment grâce à la guérison de Wú Xué Xiǎn (吴学显), commandant dans l'armée à qui l'hôpital français de Kūnmíng (昆明) avait recommandé l'amputation d'une jambe suite à une blessure, que la formule élaborée par Qū Huàn Zhāng (曲焕章) est devenue célèbre.


Le Yúnnán Bái Yào (云南白药) a depuis fait l’objet d’une très abondante série de publications scientifiques qui ont commencé depuis les années 1980.


« Yúnnán Bái Yào (云南白药) » est donc un remède manufacturé sous le nom de « Yunnan Baiyao » par Yunnan Baiyao Group Co., Ltd, établi à Kūnmíng (昆明), dans la province du Yúnnán (云南), en Chine. La société a également utilisé la force de la marque pour étendre sa gamme de produits : gélules (jiāo náng 胶囊), emplâtre (gāo 膏), aérosol (qì wù jì 气雾剂), teinture (dīng 酊), pansements (chuàng kě tiē 创可贴) et même dentifrice (yá gāo 牙膏) ! Pour les praticiens occidentaux, le « Yunnan Baiyao » est particulièrement attrayant en raison de son conditionnement pratique et de son faible cout, que ce soit en administration interne ou en application topique, contrairement aux décoctions répertoriées dans la littérature médicale chinoise. De même, la commercialisation de ce remède permet une utilisation simple et somme toute efficace auprès du grand public utilisant la thérapeutique chinoise.



Composition


Si la composition exacte de la formule reste obscure, de nombreux commentateurs admettent que sān qī (三七), une substance médicinale de la province du Yúnnán (云南), est l’ingrédient principal du remède.


Sān qī (三七 Notoginseng Radix)


Cela dit, en 2010, un document de la FDA diffusé sur internet indique la composition suivante :

  • Sān qī (三七)

  • Bīng piàn (冰片)

  • Sàn yū cǎo (散瘀草)

  • Bái niú dǎn (白牛膽)

  • Chuān shān lóng (穿山龍)

  • Huái shān yào (淮山藥)

  • Kǔ liáng jiāng (苦良薑)

  • Lǎo guàn cǎo (老鸛草)

  • Jiǔ jīng (酒精)

  • Zhāng nǎo (樟脑)

  • Bò hé (薄荷)



Présentation et administration


La poudre (sàn jì 散剂) et les gélules (jiāo náng胶囊)


Yúnnán Bái Yào (云南白药) se présente généralement sous forme de poudre dans une bouteille en verre (cf. image de première page). Celle-ci est conditionnée en flacon de 4 g.

Il peut également être conditionné dans des boites de 16 ou 32 gélules remplies de poudre (0,25 g par gélules) par emballage.



La poudre de Yúnnán Bái Yào (云南白药) doit être avalée ou si nécessaire, utilisée localement pour arrêter le saignement (chū xuè 出血).


Posologie

Sous forme de poudre

Sous forme de gélules

Adulte

0,25 à 0,5 g de poudre

4 fois par jour

1 à 2 gélules

4 fois par jour

Enfant de 5 à 12 ans

½ de la posologie adulte

4 fois par jour

½ de la posologie adulte

4 fois par jour

Enfant de 2 à 5 ans

¼ de la posologie adulte

4 fois par jour

¼ de la posologie adulte

4 fois par jour

Nourrisson

Voie topique

Voie topique

À prendre avec de l’eau chaude en cas d’hémorragie (chū xuè 出血) ou avec du vin (jiǔ 酒) en cas de stase de sang (yū xuè 瘀血). En application externe :

  • Si la surface à traiter n'est pas humide (par exemple, en cas de blessure ouverte), la poudre est mélangée avec du vin ou un autre alcool, ou avec de l'eau, ou avec de la vaseline pour produire une pâte ; la poudre ou la pâte est maintenue en place avec une gaze scotchée.

  • Si la plaie est ouverte, saupoudrer la poudre et appliquer une pression jusqu'à l'arrêt du saignement. Recouvrir éventuellement d'une gaze. Il faut noter que si la plaie est ouverte, il faut être capable de maintenir les bords de la plaie suffisamment longtemps pour que le sang, en coulant, n’élimine pas la poudre appliquée.



La pilule rouge d’urgence : Bǎo Xiǎn Zǐ (保险子)


Yúnnán Bái Yào (云南白药) est accompagné d’une pilule rouge d’urgence appelée « Bǎo Xiǎn Zǐ (保险子) Graine pour prendre soin des blessures » qui a la taille d’une graine de poivre noir.



Bǎo Xiǎn Zǐ (保险子)


Cette pilule est uniquement utilisée en tant que médicament de « premiers secours » – on la trouve régulièrement sous le nom de « Jiù Mìng Dān (救命丹) Pilule pour sauver la vie » – pour traiter une personne qui présente des plaies et blessures (chuāng yí 疮痍) et saignements graves (dà chū xuè 大出血) et qui est sur le point d’entrer en état de choc.

Le contenu de Bǎo Xiǎn Zǐ (保险子) est différent de Yúnnán Bái Yào (云南白药) et n’arrête pas le saignement (bù zhǐ xuè 不止血). Bǎo Xiǎn Zǐ (保险子) contient des substances médicinales pour :

  • arrêter la douleur (zhǐ tòng 止痛),

  • ouvrir les orifices (kāi qiào 开窍),

  • prévenir les chocs (fáng jīng 防惊).


Il ne faut pas utiliser cette pilule d’urgence pour les blessures et traumatismes légers ni pour d’autres pathologies.

Il est déconseillé d'absorber plus d'une Bǎo Xiǎn Zǐ (保险子) par jour : une utilisation excessive peut provoquer des saignements.



L’aérosol (qì wù jì 气雾剂)

L’application de l’aérosol est uniquement réservé à l’usage externe. Vaporiser sur la lésion 3 à 5 fois par jour. Dans les cas sévères, utiliser « Bǎo Xiǎn Yè (保险液) Liquide pour prendre des soins blessures » (la bouteille rouge) qui peut être administré à plusieurs reprises à des intervalles de 1 à 2 minutes ; ne pas utiliser plus de 3 fois par jour. Après application de Bǎo Xiǎn Yè (保险液), attendre 3 minutes et utiliser l’aérosol blanc.



Yúnnán Bái Yào qì wù jì (云南白药气雾剂)



La teinture (dīng 酊)


Par voie orale : utiliser l'échelle indiquée dans le godet doseur. La quantité habituelle est de 3 à 5 mL à la fois, 3 fois par jour ; la quantité maximale est de 10 à 15 mL par jour – comme une bouteille fait 60 mL, elle correspond à deux jours de traitement.

Par voie topique : frotter vigoureusement pendant plusieurs minutes la zone affectée, 3 à 5 fois par jour.

Yúnnán Bái Yào dīng (云南白药酊)



L’emplâtre (gāo 膏)


L’emplâtre (gāo 膏) permet une rétention facile des remèdes contre la peau. Chaque emballage contient 5 emplâtres (gāo 膏). Ils sont très minces et mesurent environ 5 à 10 cm. Une fois appliqué, l’emplâtre diffuse les substances médicinales sous l’effet de la chaleur de l’organisme. Il dure environ quatre heures, après quoi les constituants aromatiques ont presque disparu. L'adhésif, qui recouvre tout l’emplâtre (gāo 膏), adhère fermement aux poils… comme cela sera remarqué lors du retrait !


Yúnnán Bái Yào gāo (云南白药膏)



Actions

  • Arrêter le saignement et guérir la blessure (zhǐ xuè yù shāng 止血愈伤).

  • Activer le sang et disperser la stase (huó xuè sàn yū活血散瘀).

  • Réduire le gonflement et apaiser la douleur (xiāo zhǒng dìng tòng 消肿定痛).

  • Expulser le pus et chasser/défaire la toxicité (pái nóng qū/jiě dú 排脓驱/解毒).


Indications


Yúnnán Bái Yào (云南白药) est conçue pour traiter les saignements (zhì xuè治血). Ceux-ci peuvent être d’origine externe (wài 外) ou d’origine interne (nēi 內) :

  • blessures ouvertes : cela comprend des saignements graves associés à des blessures par arme blanche ou par balle ;

  • blessures sportives, telles que les entorses et foulures, blessures traumatiques avec hémorragie, contusion, hématome, ecchymose, etc. ;

  • saignements gastro-intestinaux : cela inclut des saignements graves associés à des vomissements de sang dus à un ulcère d’estomac, cancer de l’estomac, cirrhose ; sang dans les selles par colite, etc. ;

  • saignements du système pulmonaire : cela comprend les crachats de sang dans la tuberculose pulmonaire, bronchiectasie, cancer du poumon, etc. ;

  • épistaxis associée à de l’hypertension, leucémie, hémophilie, thrombocytopénie, etc. ;

  • maladies gynécologiques par stase de sang, comme dysménorrhée, aménorrhée, règles irrégulières, hyperménorrhée, métrorragie, leucorrhées, stase de sang après accouchement, hémorragie du postpartum, etc. ;

  • inflammations cutanées pyogènes rouges et gonflées.


On peut noter également que la teinture (dīng 酊) de Yúnnán Bái Yào (云南白药) est indiquée en cas d’ecchymoses, de douleurs articulaires, de rhumatismes et d’engourdissements, de douleurs et courbattures musculaires, en cas de blessures par engelure. Elle est également indiquée pour les piqures de moustiques.


Yúnnán Bái Yào (云南白药) peut également être prescrit en cas d’interventions chirurgicales. En effet, des recherches effectuées à l'Université de Pékin (Běijīng Dà Xué 北京大学) confirment son efficacité pour les applications chirurgicales, montrant que l'administration pendant quelques jours du fameux remède du Yúnnán (云南) avant une chirurgie peut réduire d'environ un tiers les saignements pendant et immédiatement après la chirurgie ; et, lorsqu'elle a été administrée pendant quelques jours après la chirurgie, elle a considérablement réduit le gonflement [1].


[1] Cf. Tang Zheng-Long, et al., « Effects of the Preoperative Administration of Yunnan Baiyao Capsules on Intraoperative Blood Loss in Bimaxillary Orthognathic Surgery : A Prospective, Randomized, Double-blind, Placebo-controlled Study », International Journal of Maxillofacial Surgery, vol. 38, no 3, 2009, p. 261-266.



Précautions


Lors de l'application sur une plaie ouverte, il faut s’assurer que des mesures d’asepsie sont prises pour prévenir une infection : les bactéries peuvent être piégées entre le sang desséché et la poudre de Yúnnán Bái Yào (云南白药).


Le remède doit être utilisé avec prudence chez les personnes présentant des allergies (guò mǐn 过敏). Il faut immédiatement arrêter l'utilisation en cas de signes de réaction allergique. Les réactions allergiques cutanées sont plus fréquentes lorsque la poudre est appliquée sur une grande surface de peau ; il est évident que l’emplâtre (gāo 膏) peut provoquer davantage de réactions allergiques qui pourraient impliquer la « colle ». Le bornéol, bīng piàn (冰片), peut être responsable de certaines des réactions allergiques signalées au Yúnnán Bái Yào (云南白药).

Dans la plupart des cas, il convient de ne pas dépasser la posologie quotidienne recommandée de 2 g par jour pour les adultes et ne pas absorber plus de 2 g en une seule dose. En cas d'utilisation chez des enfants, la posologie à usage interne doit être réduite en conséquence et les mêmes avertissements sont à tenir.


Enfin, il est conseillé de faire attention en avalant Yúnnán Bái Yào (云南白药) sous forme de poudre (sàn jì 散剂) afin qu'elle ne soit pas aspirée accidentellement ; elle peut provoquer une toux suffocante et une congestion.



Contre-indications


Yúnnán Bái Yào (云南白药) est contre-indiqué chez la femme enceinte (yùn fù 孕妇).



Incompatibilités


Ne pas consommer de viande de bœuf et de mouton (niú yáng ròu 牛羊肉), du poisson (yú lèi鱼类) de manière générale, des fruits de mer (bèi lèi 贝类), des fèves (cán dòu 蚕豆) (des haricots secs (dòu lèi 豆类)) et d'aliments frais (liáng 凉), froids (hán 寒) ou acides (suān 酸) durant le traitement. Le fabricant estime que l’efficacité du remède sera diminuée si l'on consomme ces aliments dans les 24 heures suivant l'administration orale.


Extrait du support de cours 553 - Yúnnán Bái Yào (云南白药) Remède blanc du Yúnnán, auteur : Grégory Gilmet


Pour se procurer du Yúnnán Bái Yào (云南白药) sous forme de gélules, poudre ou aérosol, n'hésitez pas à contacter Florent : florentbinon@ecolezhongli.com.


201 vues0 commentaire
bottom of page